Après le déconfinement, quel changement allons nous vivre ?

La crise sanitaire fait apparaître sur les réseaux sociaux et dans les médias deux grandes tendances de pensée qui font référence aux changements de type 1 ou 2, sur laquelle la systémie aime à se pencher.

Bateson distingue deux types de changement dans les systèmes humains :

  • le changement qui intervient à l’intérieur d’un système, qu’il nomme le changement de niveau 1,
  • le changement qui affecte et modifie le système lui-même, qu’il appelle le changement de niveau 2.

Certains espèrent que grâce à cette pandémie, le monde effectuera un grand changement de type 2

Allons-nous devenir plus solidaires, plus soucieux des autres, plus attentifs au temps présent?

Allons-nous revenir à une économie plus sobre et plus familiale ? Au respect de la nature et de l’écologie ?

Allons-nous retrouver une sobriété heureuse où nous dépenserons et consommerons moins ?

Vivrons-nous la culture de façon différente car nos habitudes vont profondément changer avec les possibilités offertes ?

Nous avons par exemple découvert pendant le confinement qu’on pouvait aller au musée, au théâtre et assister à des concerts virtuellement.

Alors changement de type 1 ou changement de type 2 ?

Vincent Charlet, expert en innovation et délégué général de la Fabrique de l’Industrie écrit dans Le Monde du 19 avril dans un article intitulé Le mirage d’un autre monde que : « Dans moins de deux ans, les Français achèteront encore plus sur Internet, seront plus nombreux à partir au soleil. Un autre monde n’arrivera pas de sitôt et pas à la demande des consommateurs, parce que la réparation passe aussi par l’oubli.»

Alors qu’allons-nous vivre ? Que nous dit la systémie à ce sujet ?

Tout système tend à réduire les variations qu’il connaît et à les maintenir dans des limites acceptables, des marges de tolérance en-deçà desquelles le système continue de fonctionner. Le réfrigérateur et son thermostat sont un bel exemple de changement de type 1 : si la température intérieure dépasse 4°C, le thermostat indique au moteur du réfrigérateur de se mettre en marche pour refroidir jusqu’à atteindre la température de 0°C, et là, le moteur s’arrête…puis se remettra en marche si la température remonte.

Ainsi, un système ouvert possède des mécanismes de régulation qui lui permettent de se maintenir dans un état stable, en toutes circonstances, même lorsque l’environnement change. Ces « changements permanents » permettent la vie d’un système humain. On appelle cela un changement de type 1.

Mais parfois, ces principes de régulation ne suffisent plus : soit le système meurt (notez le nombre de réfrigérateurs qui tombent en panne en période de canicule…), soit il opère « un changement de type 2 » : tout le système est modifié, il n’a plus le même type d’interactions entre ses éléments et il retrouve une nouvelle homéostasie avec de nouvelles règles de régulation. On peut considérer l’adolescence ou la crise de milieu de vie comme un changement de type 2. Les changements de paradigme sociétaux (par exemple : les grandes inventions telles que l’imprimerie ou internet) sont des exemples de changements de type 2. Les interactions entre les éléments du système sont d’une nouvelle nature, c’est donc l’ensemble du système qui a évolué.

Observez vous ! Observez ce que cette période de confinement vous a permis de découvrir sur vous, votre entourage. Que voulez-vous voir perdurer de votre vie de janvier 2020 ? Que souhaitez-vous ne plus voir de ce qui existait de cette période ?

Ce temps d’arrêt nous oblige à réfléchir à ce qui nous importe vraiment. Demandons-nous maintenant comment peut on être utile au monde de demain ?

Que voulez vous changer ?

Faire face à cette question, c’est laisser descendre les impressions que nous laissent cette situation. En étant impuissants comme en ce moment, nous abandons toute maîtrise. Voilà qui prépare au monde d’après. Accepter de voir passer lentement les journées, sentir l’épaisseur du moment présent. Pour habiter le monde, après tout cela, il n’aura pas suffit de rester chez soi, mais d’apprendre à demeurer en soi.

La réponse nous appartient. Nous sommes tous appelés à être les acteurs du monde de demain.

Les séances de coaching en présentiel reprendront au Cabinet de Tout est en Toi dès le 11 mai 2020.

Le respect des gestes barrière sera assuré.

Pour la prise de rendez-vous 06 77 64 83 30.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email