Communiquer ou informer

La sagesse un sage cherche à communiquer avec toujours un air de folie »
Hermann Hesse
 
COMMUNIQUER OU INFORMER?

Chers Amis,

Mes dernières rencontres avec les coachés m’ont confirmé qu’il n’existe pas de séparation entre les individus!
La dichotomie entre le professeur et l’élève, le thérapeute et le patient, le responsable et son N-1 relève d’une vision linéaire et dualiste de la communication.
Elle n’est pas recevable dans la nature de la communication!
C’est une erreur de considérer dans une relation, le comportement de l’un comme la cause du comportement de l’autre. L’un et l’autre s’influencent mutuellement. Au même titre, l’eau n’est pas la simple addition des propriétés de l’oxygène et de l’hydrogène mais un résultat particulier de leur mise en relation, les comportements humains sont moins liés aux individus en eux-même La qualité émergente de leurs relations.

Je pense à un couple venu me voir dernièrement: la femme reproche à son conjoint de négliger le foyer alors que lui, récrimine contre sa compagne qui selon lui cherche le conflit dès qu’il rencontre les pieds à la maison. Compte tenu du climat à l’arrivée, Lui fait en sorte de rentrer de plus en plus tard, alors qu’Elle s’irrite de plus en plus violemment des retards toujours plus importants de son conjoint.

Voilà un exemple typique de conflit rendu insoluble par les deux protagonistes car il n’envisage pas la situation dans une perspective linéaire (c’est de sa faute!). Chacun cherche maladroitement à corriger le comportement de l’autre et plus son corrigent … plus le truc d’amélio.

Les erreurs de la communication sont très souvent liées au non-prix en compte du fonctionnement circulaire de la communication. Dans l’exemple du couple ci dessus, il s’agit de changer l’optique selon les membres du couple appréhendent le conflit et de leur demander et attendent de leurs relations. Quelle est la finalité de celles-ci? Il est alors possible de dégager de nouvelles règles interactives qui satisferont ses aspirations communes. La tendresse de l’humour et les vertus de la créativité sont des moyens précieux pour sortir de ce genre de cercle vicieux!

Communiquer, ce n’est pas seulement informer: une dimension supplémentaire, fondamentale, s’ajoute à l’information: la qualité de notre relation avec l’autre. La fluidité des échanges d’informations est liée à la qualité des relations établies entre les individus.
C’est essentiel l’estime, la confiance, la valorisation qui facilite l’intégration des informations.
Si l’information est un système de signes, la communication qui inclut la relation leur donne du sens.

L’explosion actuelle des supports d’information entraîne une perte de sens et de la raison la plus importante d’améliorer la communication interhumaine, c’est à dire les relations.

Il ne suffit pas de transmettre plus d’informations sur les signes, il faut s’assurer que du sens passe et savoir qui la qualité de la relation est le meilleur vecteur pour y contribuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.