Mieux se comprendre …

Chers Amis,

Avez vous parfois l’impression d’être manipulé?

Si vous répondez affirmativement à cette question, demandez vous quel aspect de vous est utilisé, sur quel bouton a t’on appuyé pour vous faire réagir?

Voici 3 règles à afficher devant nos yeux et à apprendre par coeur  🙂

– Ma responsabilité consiste à demander, non pas à obtenir

– Je ne suis pas forcément concerné par ce qu’on me demande, ce qu’on me reproche, ce qu’on pense de moi

– Un monde sans barrière est un monde confus. Quand je ressens non et que je dis non, je lutte contre la confusion et je clarifie ma vie .

Valérie GUHUR

 Pour l’Analyse Transactionnelle, notre personnalité est divisée en 3 états: celui que nous avons de naissance (l’enfant) qui est présent toute notre vie, celui que nous acquérons par l’éducation et que nous renforçons par nos valeurs (parent) et celui vers qui nous tendons à devenir (l’adulte).

L’enfant représente la partie créative et ludique de notre personnalité. Il peut être adapté, pour plaire aux autres et éviter le rejet. Il s’efforce alors de se faire bien voir. Mais il peut être rebelle. Il ne tient pas en place et se sent vite oppressé. Pour s’affirmer il a tendance à s’opposer.

L’état de parent est également divisée en 2 parties : le parent normatif ou autoritaire qui critique, condamne et désapprouve ou le parent nourricier qui aime encourager, soutenir, donner des permissions.

L’état adulte nous fait analyser les situations et prendre des décisions sans être la proie à des émotions ou des jugements. Il est détaché, non par indifférence, mais pour être en dehors de l’agitation de l’enfant et de l’autorité du parent.

Toute la journée, nous voguons sur un flot d’informations, de pensées, d’émotions.

Nos états internes sont « manipulés » par 4 mythes :

– j’ai le pouvoir de rendre les gens heureux. Donc, si l’autre n’est pas heureux c’est de ma faute.

– j’ai le pouvoir de rendre les gens malheureux

– les gens ont le pouvoir de me rendre heureux

– les gens ont le pouvoir de me rendre malheureux

Ces mythes sont très puissants puisque beaucoup sont persuadés que le bonheur vient de l’extérieur: de telle personne, de telle profession, de tel environnement, de telle situation matérielle. D’après Eric Berne, le père de l’Analyse Transactionnelle, le bonheur dépend de 5 règles : savoir recevoir, savoir demander, savoir refuser et savoir se donner à soi-même.

Ainsi, en reconnaissant lequel de nos états internes est activé, nous ne sommes jamais, sauf exception, soumis aux conditions extérieures.

 Formez vous avec nos ateliers :

– 12 novembre : Atelier sur la cohésion d’équipe –  Nanterre

– 2 décembre : Conférence sur la réforme du droit du travail avec l’Aframe (Espace Saint Marin – Paris)

– Du 4 au 11 décembre : Perfectionnement à l’approche Erycksonienne (Paris)

Inscriptions et renseignements au : 06 77 64 83 30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.